REOUVERTURE

L’accès à la plateforme de valorisation des végétaux sera de nouveau ouverte à partir du jeudi 14 décembre.

 

  • flyer

 

Corps du texte

lien :https://vegetaux.ecuille.fr

En cas de besoin, vous pouvez contacter la mairie au 02.41.93.32.32 aux heures d’ouverture ou par mail contact@ecuille.fr

 

Le dépôt de tonte de pelouse est interdit, la plateforme est destinée à accueillir des branches et des tailles, ainsi  vous pouvez avec  vos tontes  :

utiliser pour le paillage

alimenter votre compost.

Veuillez trouver ci-dessous des informations pour vous aider dans cette démarche :

cycle

Informations valorisation végétaux par le paillage, le compostage et le broyage

 

1/ Comment gérer le stock de pelouse au printemps : en compostage et en paillage

paillage

A/ La tonte de pelouse dans le composteur

Surtout ne remplissez pas entièrement votre composteur de tonte fraîche car le processus de compostage ne pourra pas se faire correctement et des odeurs d’ammoniac risquent d’apparaître !

Un conseil, faites un tas de pelouse près du composteur et intégrez progressivement la tonte par couches de 15 cm en alternant toujours avec des déchets plutôt secs et grossiers (feuilles mortes, branchages, broyat...).

B/ Le paillage  avec  la tonte de pelouse

L’herbe de tonte est souvent utilisée pour le paillage du potager et des plates-bandes de fleurs, au pied des arbustes et des haies. L’azote de l’herbe va donner un peu de vigueur aux légumes. En fonction des cultures, le paillage se fait avec de la tonte fraîche ou de la tonte préalablement séchée pour éviter un phénomène de putréfaction. Avant de pailler, veillez à ce que le sol soit parfaitement désherbé. En effet, un paillage ne sert pas à désherber mais à empêcher la pousse des adventices.

Le paillis de tonte doit être renouvelé plus souvent qu’un paillis de petites branches ou de feuilles mortes. Utilisez les tontes contenant peu de graines et non traitées.

 

tab

Source : ConsoGlobe

*Pour les cultures longues, il est préconisé de faire sécher l’herbe de tonte préalablement car elle est humide et risque de macérer. Pour cela, étalez-la au maximum au soleil ; retournez-la pour qu’elle sèche bien de tous côtés.  Ainsi, avec un paillage bien sec, le paillis ne chauffera pas, ne s’acidifiera pas et n’asphyxiera pas le sol et les racines.

Corps du texte

2/Le broyage :broyage

Le broyage effectué dans son jardin permet de réduire 6 à 12 fois le volume de tailles de haies. La fabrication de broyat nécessite d'avoir à disposition un broyeur efficace :

  • Un broyeur électrique (puissance 2 000 watts au minimum) convient si vous n'avez que peu de matière première à broyer et que vos branches ne dépassent pas 3 à 4 cm de diamètre.
  • Un broyeur thermique sera plus efficace si vous comptez broyer des végétaux en plus grande quantité ou de diamètre supérieur à 4 cm. Il peut alors être intéressant de le louer pour une journée*.

Si vous souhaitez voir comment procéder, tester le broyat dans votre jardin, etc…renseignez-vous lors d’un atelier de broyage dans les déchèteries et repartir gratuitement avec du broyat (dates et lieux sur le site internet d’Angers Loire Métropole : https://www.angersloiremetropole.fr/mon-quotidien/gestion-des-dechets/les-decheteries/index.html).

*Angers Loire Métropole vous fait bénéficier d’une réduction de 15€ auprès des loueurs conventionnés du territoire. Pour connaître les modalités 02 41 05 54 00.

 

A/ Peut-on tout broyer ?

Oui, mais la qualité du broyat varie selon le type de végétaux broyés.

  • Broyez principalement des branches d'arbres feuillus (peu importe que les feuilles soient totalement tombées ou pas) : résidus de la taille de vos haies, arbustes et arbres fruitiers ou d'ornement…
  • Broyez de jeunes branches fraîchement coupées, dans l'idéal d'un petit diamètre de 2 à 4 cm (les plus riches en éléments nutritifs). Toutefois, vous pouvez broyer des branches jusqu'à un diamètre de 7 cm maximum, si le broyeur peut les supporter.
  • Vous pouvez ajouter à hauteur de 20% des tailles d’arbustes lents à se décomposer tels que les résineux, laurier palme.
     
B/ Comment utiliser le broyat :

 

1/en paillage à n’importe quel moment de l’année : épandez les végétaux broyés en couche épaisse (5 à 10cm) pour conserver l’humidité du sol et limiter les plantes indésirables. À savoir : si vous faites du BRF (Bois Réal Fragmenté) spécialement comme paillis, incorporez-y des branchettes de thuya, ce qui aidera le paillis à lutter contre les mauvaises herbes

 

2/en BRF (Bois Réal Fragmenté ) pour fertiliser votre sol entre octobre et février : l'épandage du broyat encore vert doit se faire très rapidement après le broyage, dans les 24 heures en principe. Épandez le BRF en couche de 2 à 3 cm environ. Vers la fin du mois d'avril, griffez le sol pour y incorporer le BRF.

 

3/En apport carbonés  pour le compost.

La technique du BRF ou bois raméal fragmenté vient du Québec, où elle a été expérimentée à partir de 1970. Des ingénieurs agronomes ont broyé en hiver de jeunes branches, ont étalé le broyat obtenu sur des terres agricoles et l'ont incorporé au printemps dans la couche superficielle de la terre.

Les résultats ont été impressionnants :

  • amélioration de la structure des sols (gros apports d'humus) ;
  • effet fertilisant important avec rendements accrus ;
  • réduction importante des besoins en eau ;
  • moins de maladies ;
  • le tout sans travail de la terre ni désherbage, ni traitements.

 

C/ Quand broyer ?

Si vous souhaitez fertiliser votre sol, broyez et étalez le BRF idéalement entre octobre et fin février, lorsque les feuillus sont en période de dormance.

Pour le paillage avec du broyat, cela peut se faire à n’importe quel moment de l’année.